Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Megworld

http://img.over-blog.com/307x450/4/06/61/84/Epouvante-Horreur-Fantastique-2/Syrli-T1.jpg

Milan (Macadam) - 16 janvier 2013 - 402 pages - 15,20 euros

 

Merci à la collection Macadam pour la découverte de cette dystopie. 

 

Résumé de l'éditeur :

 

Dans un monde normal, Syrli pourrait être une jeune fille comme les autres. Aller au lycée. Tomber amoureuse. Se disputer avec ses parents… Mais Syrli ne vit pas dans ce monde-là. Son monde est en lambeaux, l’humanité ne tient qu’à un fil. Une seule ville a réchappé de la destruction, protégée du chaos extérieur par une barrière d’énergie. Pour fonctionner, elle est alimentée par l’énergie vitale dégagée par certains adolescents aux pouvoirs particuliers : les renouvelables. Syrli serait des leurs, mais refuse d’être réduite à une simple batterie humaine. Une seule issue : la fuite.

 

Mon avis :

 

J'ai craqué sur la couverture et sur le résumé qui s'annonçait très prometteur. Je suis une grande fan de dystopies et toujours prête à découvrir de nouveaux univers. Je n'ai pas été déçue par ce premier tome d'une trilogie passionnante, un mélange de technologie et de magie.

 

Syrli se divise en trois parties. Le début commence sur les chapeaux de roue et c'est une chose que j'adore. Syrli doit passer La Collecte, une sorte de rite de passage pour dépouiller les jeunes de leur "magie" afin d'alimenter ensuite la ville. Les choses ne se passent évidemment pas bien pour Syrli qui découvre qu'elle est une Renouvelable, une jeune fille capable de régénérer son énergie. Elle fuit pour éviter d'être réduite à l'esclavage et l'aventure commence. 

La seconde partie est plus calme et nous permet de découvrir l'héroïne plus en profondeur. Syrli est d'abord une jeune fille fragile et qui a peur de tout. Elle doit survivre seule dans la nature qu'elle ne connait pas. J'ai apprécié l'abondance de décors. Nous visualisons parfaitement les milieux où elle évolue. Dans cette seconde partie, des personnages importants font leur apparition. Un sauvage appelé Oren mais aussi un oiseau mécanique : un pixie. Ce n'est pas un être vivant et pourtant, un lien se créé entre lui et Syrli. On se demande si une machine est capable de développer une personnalité et des sentiments. 

La troisième partie est remplie d'action et de révélations. Nous apprenons la vérité sur les personnages et j'ai été agréablement surprise par les retournements de situation. Tout cela laisse présager un excellent second tome.

 

Côté personnage, j'ai beaucoup aimé Syrli même si elle m'a paru très jeune. Elle a seize ans et c'est encore une femme-enfant. Elle grandit cependant et se renforce au fil des pages. Oren est mon personnage préféré. C'est le sauvage que Syrli rencontre et qui la protège contre le danger. On s'y attache et on espère même une belle romance entre les deux. Malheureusement, les choses risquent d'être difficiles...  De plus, un triangle amoureux semble se profiler à l'horizon avec le personnage de Kris. Je ne vous dirai rien de plus sur lui pour éviter tout spoiler mais pour l'instant, je ne l'apprécie pas beaucoup. J'attends d'en savoir plus pour me faire un vrai avis. 

 

Comme je disais tout à l'heure, l'auteure décrit bien son univers entre technologie et magie. Elle a une plume agréable et on arrive rapidement à la fin sans s'en rendre compte. Au début, j'ai pensé à d'autres dystopies du même genre comme Never Sky ou Hunger Games mais petit à petit, Syrli se démarque et devient même originale. 

 

Pour conclure, Syrli est un excellent premier tome et il me tarde de lire la suite de la trilogie. Je vous conseille évidemment ce roman! 

 

9/10

Commenter cet article

Livres à toi 24/02/2013 14:37


La note que tu lui attribue donne envie mais ton avis également. J'aime quand il y a de l'action au début, ça lance l'intrigue alors que pour certains livres ça met du temps à venir ce qui est
dommage.
Un livre de plus à ajouter à ma wish list ;)

Megworld 24/02/2013 15:54



Merci beaucoup, 


Le début est super oui, on entre tout de suite dans l'univers. Il y a juste au milieu que c'est plus calme mais c'est un mal pour un bien car on peut découvrir les personnages plus en
profondeur. 



viou03 20/02/2013 13:41


Encore un livre de chez Milan Macadam qui fait envie et ta chronique me donne encore plus envie.

Megworld 20/02/2013 18:47



Il est super je te le recommande !