Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Megworld

Rose Morte tome 1 : La Floraison, Céline Landressie

Megworld

http://fantasy-gate.fr/site/wp-content/uploads/2013/01/Rose-Morte-Tome-1-Floraison-Celine-Landressie.jpg

Editions de l'Homme Sans Nom - 1er avril 2012 - 488 pages - 19,90 euros

 

Résumé de l'éditeur :

 

France, fin du xvie siècle. C est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l Angleterre élisabéthaine. Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier. Et c est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d'Artus de Janlys. Le séduisant et mystérieux comte l entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle...

 

Mon avis :

 

En général, je me fais un avis au bout d'une cinquantaine de pages car je sais dès le début si je vais aimer la suite ou non. Pour Rose Morte, je me suis totalement trompée. Les premiers chapitres ne m'ont pas vraiment emballés mais j'ai eu un vrai coup de cœur pour les 300 dernières pages.

 

Rose Morte commence lentement. L'auteure a préféré prendre le temps de poser le contexte historique et de nous présenter les différents personnages. Nous avons donc notre héroïne, Eileen que l'on appelle plus souvent Rose. Cette jeune fille refuse le mariage au grand dam de ses parents. Lorsque son père lui trouve un prétendant, elle trouve un moyen de l'éviter grâce à son amie Charlotte. Comme je disais tout à l'heure, toute cette partie m'a ennuyée. Je ne suis pas une lectrice patiente et j'attendais tellement l'aspect fantastique que je n'ai pas réussi à adhérer à toute cette mise en place. Elle ne dure qu'une centaine de pages et je suis restée bloquée plusieurs semaines dessus.

 

MAIS, car il y a un grand mais, dès que l'histoire se lance véritablement, je suis tombée amoureuse de ce roman. Rose rencontre un curieux personnage, le comte Artus de Janlys puis elle le perd de vue pendant un mois. Au moment où elle le revoit, ses sentiments intensifient et lorsqu'un de ses proches meurt, elle part vivre dans son manoir. A partir de là, les pages ont défilées toute seule. 

L'histoire entre Artus et notre héroïne est loin d'être banale et idéalisée. Nous sommes dans la tête de Rose (même si le roman est écrit à la 3ème personne) donc nous savons à quel point elle l'aime. Néanmoins, nous ne connaissons pas les sentiments d'Artus. Nous devinons qu'un lien puissant les unit et même si les motivations d'Artus restent obsures, on sent qu'il est attaché à elleJ'essaye de ne pas trop vous en dire mais toute cette partie de l'histoire est teintée de mystère. On comprend bien avant Rose ce qui lui arrive mais j'ai adoré la façon dont tout cela est raconté.

En plus du côté fantastique et de la romance, Rose cherche à venger la mort de son proche avec l'aide d'Artus. Elle est en effet persuadée que quelqu'un en est responsable et veut à tout prix lui faire payer son crime.


 

Rose est un personnage que j'ai énormément aimé. Au début, elle m'a semblé forte. C'est une femme moderne dans une époque qui ne l'est pas. Pourtant, elle a un côté fragile qui m'a beaucoup touché. Je suis également tombée sous le charme d'Artus. Je connaissais sa nature grâce aux chroniques mais Céline a réussi à réinventer le mythe de cette créature supernaturelle à sa sauce. Ce personnage  est à la fois doux et protecteur mais il a aussi des défauts. Il ne dit rien de ses véritables intentions et m'a semblé même égoïste dans son comportement avec Rose.


La plume de Céline Landressie m'a plu dès les premières lignes. D'habitude, j'ai du mal avec le langage "historique" que je ne trouve pas naturel mais l'auteure sait tellement bien le manier que ça ne m'a absolument pas dérangé. J'ai aussi été ravie par les descriptions qui nous permettent de bien visualiser les scènes et par l'utilisation du vocabulaire vestimentaire de l'époque. Toutes ces petites choses permettent de s'immerger complètement dans le récit.

 

Pour conclure, malgré un début très calme, j'ai tenu bon et je ne le regrette absolument pas. Rose Morte est une perle, un vrai bijou et j'ai maintenant très envie de lire le tome 2. Si vous avez envie d'un roman fantastique qui change de l’ordinaire et que les ambiances sombre ne vous font pas peur, je vous recommande cet ouvrage. Et si, comme moi, vous avez du mal avec le début, surtout accrochez-vous. La suite vaut le coup, je vous le promet!

 

Merci à Céline Landressie pour m'avoir permis de découvrir son roman et à Cali pour lui avoir parlé de mon blog!

 

4/5

 

Vous pouvez retrouver l'avis de Justine par ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires
T
j'ai adoré! quel travail au niveau historique!
Répondre
L

"Avec les 100 premières pages où j'ai eu du mal ce ne sera pas un coup de coeur"


MOUAHAHA, je te connais, hein, je savais que tu aimerais :p


Je rajoute ton lien dans ma chronique ^^


Voici mon lien :p


http://lireunepassion.blogspot.fr/2013/02/rose-morte-tome-1-la-floraison.html


Bisous !
Répondre
M


Franchement c'était pas loin mais je dois tenir compte de tout le roman pour la note sinon j'aurais mis un 5/5