Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Megworld

Petits secrets et grand mariage, Louise Allen

Megworld

http://www.images-booknode.com/book_cover/331/petits-secrets---grand-mariage-330769-250-400.jpg

Editions Harlequin - Collection H& - 30 octobre 2013 - 352 pages - 9,50 euros

 

Résumé de l'éditeur :

 

Elinor se fiche bien que la saison batte son plein à Londres. Pendant que les autres filles dansent dans les salons en espérant y ferrer un mari, elle trouve son bonheur à la campagne et dans la peinture… Jusqu’à sa rencontre avec le séduisant lord Ravenhurst, qui se moque de ses airs revêches et l’attire par sa drôlerie et sa conversation. Sans compter que, grand amateur d’art comme elle, il est à la recherche d’un objet précieux qu’on lui a volé. Et ça, se lancer dans une folle aventure pleine de rebondissements avec un jeune gentleman juste un peu débauché et vraiment très séduisant, l’intrépide Elinor n’est pas sûre de pouvoir y résister !

 

Mon avis :

 

Je connais surtout les romans Darkiss des éditions Harlequin mais j'ai eu envie de découvrir leur nouvelle collection de romances : H&. La couverture de ce titre m'a tout de suite interpellée. Je l'ai trouvé magnifique et en accord avec le contenu. Dans l'ensemble, j'ai apprécié ce roman même s'il a quelques défauts


Au début de l'histoire, nous rencontrons notre héroïne : Elinor. Elle passe le plus clair de son temps à dessiner et à reproduire des œuvres d'art pour le compte de sa mère, qu'elle assiste. Elle est certaine de devenir vieille fille avant de retrouver son cousin : Théo. L'amour entre cousin/cousine peut choquer en 2013 mais à une certaine époque, c'était tout à fait acceptable et même courant. Personnellement, je n'ai pas eu de problème à me placer dans le contexte et à adhérer à cette jolie romance.

La construction est intéressante puisqu'on a un point de vue omniscient qui passe de Elinor à Théo sans arrêt. Nous savons ainsi dès le début qu'ils ont des sentiments l'un pour l'autre même si eux n'en ont pas conscience


La romance est l'élément central de ce livre mais ce n'est pas le seul. J'ai préféré les deux premiers tiers de l'histoire car nous avons aussi une enquête. Elinor (que Théo surnomme bientôt Nell) et son cousin sont en effet à la recherche d'un objet qui a été dérobé alors que Théo le rapportait à son acheteur. Il s'agit d'un calice à caractère érotique ayant servi à son ancien propriétaire pour des pratiques... peu conventionnelles! Théo et Nell vont devoir démasquer le voleur et récupérer le calice au plus vite. J'ai surtout aimé les passages dans le château où les nuits de nos héros sont peuplées d'escapades nocturnes. Ils se retrouvent alors seuls et ont du mal à résister à leur attirance

Ce que j'ai regretté, c'est que la relation entre Nell et Théo stagne dans le dernier tiers. Ils s'aiment sans se l'avouer et il n'y a que très peu d'évolution jusqu'à la fin. J'ai eu du mal à croire qu'ils soient si aveugles et qu'ils évitent à ce point le sujet. Leurs conversations se répètent : Théo veut l'épouser (mais sans lui avouer qu'il l'aime) et Elinor refuse (car elle pense qu'il ne l'aime pas). Le suspense du début a disparu et on tombe malheureusement dans le classique et le déjà-vu. 


Elinor est une femme moderne pour l'époque. Elle change radicalement de caractère en rencontrant Théo. Elle était jusque là effacée et soumise à sa mère et se découvre finalement un fort caractère. Elle est têtue et n'a pas peur de briser les règles avec Théo. Même si son évolution m'a semblé parfois un peu trop rapide, j'ai apprécié cette jeune aventurière dans l'âme. Théo est aussi un personnage attachant. Malgré un passé de coureur de jupon, dès qu'il tombe sous le charme de sa cousine, il ne pense plus à aucune autre. Comme je le disais plus haut, nous sommes ici dans une romance très fleur bleue qui plaira aux grandes romantiques.

 

Enfin, le style est agréable malgré quelques répétitions par-ci par-là. L'auteure a choisit de faire parler les personnages comme à l'époque, ce qui est appréciable dans une romance historique. Même si l'on retrouve des éléments trop modernes pour le contexte  (notamment une héroïne qui est bien trop à l'aise avec le contact physique!), on se laisse prendre au jeu et on visualise plutôt bien les lieux et les vêtements des différents protagonistes.


Pour conclure, "Petits secrets et grand mariage" est une romance toute mignonne et parfaite pour une lecture détente. Même si l'histoire d'amour ne m'a pas bouleversée comme d'autres, j'ai passé un agréable moment. Si vous êtes sentimentale et que vous recherchez une histoire pleine de tendresse, n'hésitez pas à vous procurer ce titre! Merci à Romy et aux éditions Harlequin pour ce partenariat.

 

 

3,5/5

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires
P
<br /> J'ai craqué sur la couverture a mon monoprix et je l'ai acheté. Des romances simples ça fait du bien de temps en temps et ça fait rever un peu. Je ne l'ai pas encore commencer mais il est pour<br /> bientot.<br />
Répondre