Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Megworld

http://www.lecture-academy.com/wp-content/uploads/2014/03/logo_219425.jpg

Editions Hachette - Collection Black Moon - 12 février 2014 - 336 pages - 16 euros

 

Résumé de l'éditeur :

 

Rien de bien excitant ne se passe jamais dans la petite ville balnéaire où vit Violet White. Jusqu’au jour où s’y installe un certain River West. Dès son arrivée, des choses étranges commencent à se produire dans la ville. Violet s’interroge sur ce garçon qui habite désormais dans l’arrière-cour de chez elle. Est-il seulement un très beau menteur au sourire fourbe et au passé mystérieux ? Ou pourrait-il être plus que cela ? La grand-mère de Violet l’a toujours mise en garde contre le diable, mais elle n’a jamais dit qu'il pouvait avoir l’apparence d’un garçon aux cheveux noirs qui fait des siestes au soleil, aime le café, vous embrasse dans un cimetière... et vous donne envie de l'embrasser en retour. Violet est aveuglée par son charme et perd toute lucidité. Exactement comme le voulait River… La peur du diable ne disparaît que lorsqu’on lui tient la main…

 

Mon avis :

 

"Le jour où le diable m'a trouvée" : un titre accrocheur qui intrigue... Il ne m'en fallait pas plus pour me laisser tenter, je remercie Cécile et les éditions Hachette pour ces épreuves ! Je ne savais pas du tout dans quoi je me lançais avec ce roman et j'ai été déstabilisée tout le long, ce qui m'a beaucoup plu. Ce premier tome d'une série est un nouvel ovni chez Black Moon et c'est parce que l'éditeur n'hésite pas à sortir des sentiers battus que j'aime autant cette collection...


Le roman n'est pas découpé en partie et pourtant, on ressent trois "étapes" dans sa construction. La première raconte la rencontre entre Violet, une adolescente marginale et River West, un jeune homme étrange et mystérieux. Violet est l'héritière d'une grande famille ruinée. Ses parents sont partis exercer leur art dans le monde (ils sont peintre) et depuis la mort de leur grand-mère Freddie, elle et son jumeau Luke vivent seuls dans l'immense demeure nommée Citizen Kane (d'après le célèbre film). Violet a été très affectée par le décès de sa grand-mère, elle porte ses vêtements et passe son temps à fouiller Citizen à la recherche des lettres de Freddie, cachées avant sa mort. Lorsque Violet et Luke décident de louer l'arrière-cour de leur maison pour assurer leurs besoins, River West répond aussitôt à leur annonce et s'installe à Citizen Kane. Des phénomènes étranges se produisent alors dans la ville d'Echo et Violet, malgré son attirance, se méfie de River.

Après la rencontre, nous avons une partie plus centrée sur la romance et le fantastique. J'ai été captivée par l'ambiance et le personnage de River. Comme Violet, je l'ai tour à tour aimé et détesté. L'auteure a eu de bonnes idées et les a bien développées. Le "secret" de River m'a surprise, je ne m'attendais pas du tout à ça en débutant ma lecture. C'est à ce moment-là que j'ai compris que j'aimais ce roman. L'histoire est sombre et nous avons une atmosphère à la fois glauque et malsaine. On ne sait pas à qui se fier, l'auteure n'hésite pas à nous faire tourner en bourrique et à nous rendre parano...

Enfin, dans le dernier tiers, le mystère s'éclairci et nous avons bon nombre de réponses. Cette dernière partie et à mon avis la plus angoissante. L'auteur ne nous ménage pas, nous sommes dans un véritable roman d'horreur!


Les personnages sont complexes et originaux. Violet est une jeune fille solitaire qui passe son temps avec son frère jumeau et sa voisine, Sunshine, qu'elle n'apprécie que moyennement. Elle ne sort pas et se fiche complètement d'entrer dans le moule, elle se sent différente des autres habitants d'Echo. C'est une héroïne auquel je me suis tout de suite attachée car elle est authentique. 

Son frère Luke est par contre, un vrai crétin. Violet est naturelle mais lui, c'est tout le contraire. Il m'a énormément fait penser à Jason Stackhouse dans "La communauté du sud". Il n'est pas méchant mais passe son temps à montrer ses muscles et draguer les filles. On sent qu'il cache ses sentiments et qu'il s'est forgé une carapace depuis le départ de ses parents. Contrairement à pas mal de romans où les relations frère/soeur sont idéalisées, nous avons ici des jumeaux qui ne s'entendent pas. Ils ont des caractères opposés, n'arrivent pas à se comprendre et c'est pour cela qu'ils ne font que se disputer.

River est un personnage fascinant. Charmant, mystérieux mais aussi dangereux, je l'ai tantôt aimé, tantôt haï. J'aimerais vous en parler plus mais je vais éviter car il est l’intérêt premier de ce roman. J'ai rarement vu un personnage aussi bizarre et il me tarde de le revoir dans le prochain tome. 

 

Pour conclure, cette histoire est sombre, malsaine, inquiétante mais aussi addictive et originale. "Le jour où le diable m'a trouvée" est un roman entre horreur et romance qui plaira aux amateurs du genre. Pour ma part, si le début m'a moyennement convaincu, j'ai été satisfaite par les choix de l'auteure et la fin m'a surprise, j'ai adoré être prise au dépourvu! 

 

4/5

Commenter cet article

Fany 04/03/2014 18:51


Bonsoir,


Voilà un livre que j'adorerais lire, avec un titre très accrocheur pour moi mais si tu dis q'il tourne un peu à l'horreur du coup je ne pense pas le lire , je n'aime pas ce qui fait trop peur lol (je deteste les films d'horreur!!).


Bonne soirée.

Megworld 05/03/2014 21:15



bonsoir, je te rassure ça ne fait pas peur, ça file juste quelques frissons ;)