Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Megworld

http://2.bp.blogspot.com/-ZjdfWsA4sXg/UJ5aM7G2ZvI/AAAAAAAAMw8/KbX8696mi5U/s1600/sage_femme_venise.jpg

MA Editions - 31 octobre 2012 - 284 pages - 15 euros

 

Je remercie Gilles Paris et MA Editions pour ce nouveau partenariat. 

 

Résumé de l'éditeur :

 

Venise 1575. Hannah Levi est réputée dans toute la ville pour ses talents d accoucheuse un don développé en secret par les « cuillers d accouchement » qu elle a mises au point. Quand par une nuit d hiver, le comte Paolo di Padovani vient l implorer d assister sa femme, luttant pour donner naissance à leur premier enfant, Hannah est partagée. Si la loi interdit aux juifs de soigner les chrétiens, l argent que le comte lui propose lui permettrait de payer la rançon de son mari bien-aimé, Isaac, retenu en otage sur l île de Malte. Mais le choix d Hannah va la précipiter dans de périlleuses aventures...

 

Mon avis :

 

J'ai eu un peu du mal à entrer dans l'histoire car je n'étais pas familière avec cette partie de l'Histoire. Pourtant, une fois dedans, j'ai adoré découvrir le Venise du XVIe siècle et ses habitants.

 

Nous suivons surtout l'histoire d'Hannah bien que plusieurs chapitres soient du point de vue, externe, de son mari Isaac. J'ai préféré l'histoire d'Hannah, c'est d'ailleurs la trame principale du roman. Les chapitres sur Isaac nous renseignent pourtant sur la situation de son époux. On se demande sans arrêt s'ils finiront par se retrouver. 

 

Hannah est une juive pratiquante comme tous à l'époque. J'ai eu au début du mal à m'identifier à elle puisqu'elle fait passer la religion avant tout. Elle ignore pourtant la loi en mettant au monde un enfant chrétien. A partir de ce moment, la survie de cet enfant devient sa priorité. J'ai été très émue par l'amour que Hannah porte à Matteo. Ce roman nous montre que les liens du sang ne sont pas forcément plus forts que les liens affectifs qui se créent entre une sage-femme et l'enfant qu'elle a mit au monde.

Isaac est, quant à lui, têtu et malin. J'ai apprécié ce personnage même s'il ne lui arrive finalement pas grand chose à côté de sa femme. Son but est de survivre pour la revoir et il tente tout pour y parvenir. 

 

Le côté historique est important et j'ai appris beaucoup de choses. J'ignorais en effet l'Histoire de Venise à cette époque et la cohabitation entre Juifs et Chrétiens. Je referme ce roman avec de nouvelles connaissances et c'est une des raisons pour lesquelles j'apprécie autant les romans historiques. On est dans un récit fictif mais qui repose sur un cadre historique réel. 

 

En bref, la Sage-femme de Venise et un roman intéressant qui se lit très facilement. Je le recommande aux amateurs de romans historiques. Je ne pense pas qu'il y aura une suite et tant mieux. La fin clos largement l'histoire. 


Commenter cet article

Misco 04/10/2013 19:48


Bonsoir,


Je viens justement de finir ce roman que j'ai beaucoup aimé mais j'aime généralement le roman historique. La pratique a bien changé mais c'est très interessant de se rendre compte à quoi, de nos
jours, nous échappons, nous autres femmes !

HanaPouletta 28/11/2012 16:15


Ma maman adore Venise, est-ce qu'on ressent bien l'ambiance de la ville (à cette époque-là bien sûr) en plus d'apprendre des choses ?


 


Jolie chronique en tout cas :)

Megworld 28/11/2012 20:01



Oui et non. On voit bien le ghetto juif ça c'est clair mais après pas le "beau Venise" en fait