Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Megworld

Jane Eyrotica, Charlotte Brönte et Karena Rose

Megworld

http://www.ma-editions.com/img/references/j5mgvdftz8-jane-eyrotica.jpg

MA Editions - Pôle Romain - 24 avril 2013 - 300 pages - 14,90 euros

 

Résumé de l'éditeur :

 

En se glissant habilement dans l’univers d’un des fleurons de la littérature anglaise, Karena Rose installe un climat de sensualité torride et fait jaillir l’érotisme au sein des noirs secrets du roman, Jane Eyre. Orpheline dès son plus jeune âge et méprisée par le reste de sa famille, Jane Eyre a été envoyée à l’Institut Lowood, avant de devenir gouvernante au manoir de Thornfield. Elle qui n’a jamais pu satisfaire qu’en rêve ses besoins de tendresse et d’affection se trouve plongée dans un univers de passion, de désir et de sexe qu’incarne à ses yeux naïfs le fier et ténébreux maître de la maison, Mr Rochester. Après quelques timides tentatives pour échapper aux avances de Rochester, Jane s’abandonne à son désir sauvage et se perd dans la fièvre de sa propre sensualité. Persuadée qu’un coeur se cache derrière les airs sombres et les réactions parfois brutales de son amant, elle cherche désespérément son amour et ses caresses avides. Mais elle découvre alors quelque chose dans le grenier… et son univers bascule pour toujours.

 

Mon avis :

 

Je n'avais jamais lu le classique : Jane Eyre et je ne connaissais donc pas cette histoire. J'ai été tout de suite tentée par le résumé et je remercie l'agence Gilles Paris pour ce partenariat. Si vous n'aimez pas la couverture, qui est plutôt spéciale, j'espère que mon avis vous convaincra d'en faire votre prochaine lecture. Amateurs de romances érotiques, vous serez comblés. J'ai passé un excellent moment avec Jane Eyrotica et même si le début un peu trop calme m'empêche d'avoir un coup de coeur, ce fut une belle lecture que je vous recommande.

 

Karena Rose a réécrit Jane Eyre en y ajoutant de la sensualité et de l'érotisme, mais elle a respectée la trame de l'histoire (n'ayant pas lu le classique, je me suis renseignée). Nous découvrons Jane à ses seize ans. Elle vit chez la femme de son oncle décédé qui la déteste et la traite comme une moins que rien. Même John, son cousin avait qui elle a une relation intime ne la respecte pas. Jane est ensuite envoyée en pension où nous la voyons évoluer pendant trois ans pour ensuite devenir enseignante à son tour. C'est au bout d'une centaine de pages qu'elle arrive à Thornfield et fait la rencontre de M. Rochester.

Dans ce premier tiers, il y a très peu d'érotisme. Jane Eyre a des relations mais Karena Rose n'y met aucune passion. On pourrait penser que le début du roman est ennuyant mais non car il nous permet de connaître Jane en profondeur. Nous nous sentons ainsi très proches d'elle, ce qui nous permet de suivre avec passion le reste de son récit. 

 

Jane et M. Rochester se rencontrent d'une manière... plutôt intense. J'ai beaucoup aimé leur relation. Jane Eyre est amoureuse de lui dès le premier instant mais elle sait qu'ils ne sont pas du même rang et qu'ils n'ont aucun avenir. Elle est en effet la gouvernante de sa fille illégitime, Adèle et lui est le maître de la maison. Malgré cela, elle ne peut se refuser à lui. Jane est un personnage très intéressant. A ses seize ans, elle est pleine de ressentiment pour sa tante et ne mâche pas ses mots. A dix-neuf ans, elle est restée la même mais elle est devenue très cultivée et plus tempérée dans ses propos. On s'attache immédiatement à elle et le point de vue interne permet de mieux la comprendre.

 

 Karena Rose a un vrai don pour décrire les sentiments aussi bien que les scènes de sexe. Charlotte Brönte a créé cette histoire et en la reprenant, Karena Rose a veillé à laisser l'amour au coeur du récit. Jane Eyrotica n'est absolument pas vulgaire, tout est dans la sensualité et la finesse. De plus, j'ai été émue par la fin. Je ne vous la dévoilerais pas mais je pense que c'est toujours un peu comme ça que finissent les belles histoires. Quand on a les larmes aux yeux et le sourire aux lèvres en refermant le livre, on sait que ce roman nous marquera. 


Pour conclure, Jane Eyrotica m'a énormément plu et m'a donné envie de découvrir le classique à l'origine de cette histoire. Si vous aimez les romances érotiques, je vous recommande ce roman qui a su me faire rêver pendant ses 300 pages. 

 

4/5

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commentaires
V
<br /> J'hésitais à le lire mais là tu m'as décidée . Merci de cette chronique.<br />
Répondre
M
<br /> <br /> Super !<br /> <br /> <br /> C'est le soucis avec les classiques... c'est toujours trop "soft" (même pas un seul baiser dans Orgueil et préjugés!). Là au moins il y a de la passion même si on ne tombe absolument pas dans la<br /> vulgarité. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi !<br /> <br /> <br /> <br />