Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Megworld

http://www.backtothegeek.com/wp-content/uploads/2014/07/In-the-After-lumen-demitria-lunetta.jpg

Lumen éditions - 11 septembre 2014 - 410 pages - 15 euros

 

Résumé de l'éditeur :

 

Ils entendent le plus léger des bruits de pas. Ils sont plus rapides que le plus rapide des prédateurs. Et ils ne renonceront pas... tant que vous serez vivant ! Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo... Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d'où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroit dramatiquement en quelques jours à peine. À l'abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper... mais pour combien de temps ? Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu'elles survivent en autarcie, quand d'autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé... mais ils ne fait que commencer !

 

Mon avis :


"In the after" me tentait énormément et à ce jour, c'est pour moi, le meilleur titre des éditions Lumen! Je m'attendais à retrouver un récit de survival et de zombies mais ce n'est pas exactement ça. Demitria Lunetta nous décrit sa propre version de la fin du monde. Les aliens sont les responsables mais contrairement à beaucoup de films/livres de S.F, ils ne sont pas là pour conquérir. Ils sont là pour tuer, pour dévorer les humains... jusqu'au dernier.


Au début de l'histoire, Amy est une adolescente banale. Comme l'âge le veut, elle est en conflit avec ses parents. Sa mère travaille pour le gouvernement et elle est si obsédée par la sécurité qu'elle a fait installer une clôture électrique autour de la maison. Quant à son père, c'est un vrai hippie qui se préoccupe beaucoup de l'environnement et qui a fait construire une maison entièrement écologique. Amy n'aurait pas survécu si elle n'était pas restée chez elle ce jour-là où sa mère était au travail et son père au marché. Les aliens ont débarqué et ils se sont révélés être des monstres dévoreurs de chair humaine. Ils ont rapidement anéanti une grande partie de la population mondiale. C'est grâce à ses deux parents que Amy est restée en vie. Ils sont morts mais leur maison a protégé l'adolescente et lui a permis de vivre en autarcie. 

Trois ans après, Amy et une petite fille qu'elle a recueillie : Baby survivent toujours au milieu des monstres. Puisqu'ils ont une ouï hyper développée, elles ont abandonné l'usage de la parole et se déplacent désormais pieds-nus. Elles savent comment rester discrètes pour ne pas se faire repérer (et dévorer...). Des questions les taraudent néanmoins : est-ce qu'il y a d'autres survivants ? Comment les aliens ont-ils pu piloter des vaisseaux alors qu'ils sont dénués d'intelligence ? 


La première partie est très centrée sur la survie alors que la deuxième est plus dystopique. Je ne peux malheureusement pas vous dire pourquoi. Si je me suis contentée de vous parler uniquement de la première moitié, c'est qu'il faut absolument garder le suspense pour apprécier pleinement l'histoire. Les deux-cent premières pages sont géniales mais les deux-cent autres sont juste incroyables. Il y a un suspense énorme, des rebondissements et on a très très peur pour nos héroïnes. "In the after" est entre le roman post-apocalyptique et le roman d'anticipation. L'univers est bien pensé et vraiment très crédible! 


Dans ce futur sombre qui laisse peu de place à l'espoir et à l'amour, Amy et Baby vont se trouver. Les deux filles ont une relation très forte, elles se considèrent comme des sœurs mais on se rend vite compte que Amy, malgré son jeune âge (dix-sept ans) se comporte comme une véritable mère. Elle fait passer les intérêts de Baby avant les siens et est prête à tout pour la protéger. Baby est très intelligente. Elle n'a que sept ans et aucun souvenir de "L'avant". C'est une survivante, une enfant de "l'Après" qui a grandit dans ce monde rempli de monstres. 

Il y a un mot qui m'a beaucoup marqué au cours de cette lecture, c'est le silence. Le bruit attire les monstres. Amy et Baby ont du s'adapter pour ne pas se mettre en danger. Il n'y a pas de dialogue oral pendant une bonne partie du roman. Amy et Baby communiquent en silence, par les gestes. (Pour vous mettre dans l'ambiance de "In the after", je vous conseille de lire ce livre au calme!)

Ce roman m'a vraiment scotché. Il y a une énorme tension tout au long du roman, j'ai stressée à un point !!! Même quand nos héroïnes se croient en sécurité, on reste sur le qui-vive. Demitria Lunetta n'est pas du genre à accorder du répit à ses personnages! Le danger rôde à chaque seconde, à chaque page...

Le style et l'ambiance aident beaucoup. Demitria Lunetta a choisit le passé simple mais le roman est aussi vivant que s'il était écrit au présent. L'auteure nous plonge directement dans l'histoire et ensuite, plus moyen d'en sortir! "In the after" est un gros page-turner! 


Pour conclure, c'est un excellent roman que nous offre les éditions Lumen. "In the after" est un survival palpitant et surprenant qui m'a complètement emportée! Je vous recommande chaudement ce premier tome d'un diptyque qui revisite totalement le mythe des zombies et des aliens... 

 

★★★★★

 

Une excellente lecture! 

 

 Merci à Emily et aux éditions Lumen !

 

 


 

- Le second et dernier tome : "In the end" paraîtra ... (date à venir)

Commenter cet article

Lucy-13 16/10/2014 11:52


J'aurais pas dis mieux !! . Et je vois que tu lis en ce moment un bouquin en VO . Pas trop dur ? J'ose pas faire le pas 

Megworld 16/10/2014 14:52



Merci !!! :)


 


Le livre en VO, je l'ai commencé cet été. C'est un peu chaud au début mais ensuite ça va, on prend l'habitude et même si je ne comprends pas tous les mots, je comprends le sens global. Par contre
j'avance hyper lentement. Je l'ai laissé de côté mais faudrait que je le reprenne car il est super sympa :)