Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Megworld

http://editions-artalys.com/wp-content/uploads/FEMMES-OBSCURES-800.jpg

Editions Artalys - juillet 2013 - 200 pages - 14 euros 

 

Résumé de l'éditeur :

 

Lorsque les rayons du soleil n’illuminent plus la vie de leur réalité claire et évidente, certaines femmes se révèlent dans l’ombre. Sortant de leurs recoins sombres à l’abri des regards, elles peuvent prendre vie à partir de vos rêves les plus fous. Ou de vos pires cauchemars…

 Femmes Obscures est un recueil de nouvelles fantastiques à plusieurs facettes. Chacune d’elles est un bijou obscur qui vous emportera là où la réalité s’arrête, où les barrières s’estompent.


Il comprend les nouvelles suivantes :

Le voile immaculé

Le songe d’une nuit d’automne

Le murmure de la mer

Le rosier grimpant

Le marc de café

Baiser mortel

 Mastabas

 

Mon avis :

 

Je remercie les éditions Artalys et Serge Papillon pour ce recueil à la couverture magnifique. Plutôt que de chroniquer chaque nouvelle, je préfère vous donner un avis général qui explique mon ressenti.

  

Certaines nouvelles m'ont plu tandis que d'autres, pas du tout. Globalement, j'ai aimé l'ambiance générale du roman. Dans chaque histoire ou presque, nous avons une héroïne à qui il arrive (ou est arrivé) des choses horribles. L'auteure leur a écrit à chacune une très sombre histoire. Entre viol, trahison ou perte d'un être cher, elles ne sont pas épargnées. Pourtant, ce sont aussi des femmes fortes qui ont souvent accès à des pouvoirs obscurs et quand ce n'est pas le cas comme dans "Le marc de café", elle usent de leur intelligence pour parvenir à leur fin. 


Malheureusement, j'ai trouvé que certaines nouvelles manquaient d'explications. Je n'ai pas bien compris, par exemple, la fin de "Songe d'une nuit d'automne". J'ai trouvé le dénouement bancal, j'aurais préféré que l'auteure nous donne plus d'informations. Des passages manquent également de réalisme, notamment dans l'une des nouvelles, lorsque le héros veut aller voir son frère et pile à ce moment-là, il apprend sa mort. Ça m'a semblé un peu gros. 

J'ai également été gêné par plusieurs scènes, en particulier les passages de viol, trop décrits à mon goût. Pareil pour la nouvelle nécrophile. L'histoire et l'atmosphère sont intéressantes mais l'abondance de détails donne un aspect très malsain au texte. 

 

Pour conclure, je ressors de cette lecture avec un avis très mitigé car toutes les nouvelles n'ont pas su me séduire. 

 

2,5/5 

Commenter cet article