Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Megworld

http://cache.20minutes.fr/illustrations/2013/06/16/dorian-gray-portrait-interdit-1351203-616x0.jpg

MA Editions - Pôle Roman - 3 juillet 2013 - 228 pages - 14,90 euros

 

Résumé de l'éditeur :

 

Dès sa parution, Le Portrait de Dorian Gray, accusé de prôner l’hédonisme et de saper les fondements de la morale, connut un énorme succès. En 1890, le Daily Chronicle écrivait que le roman d’Oscar Wilde risquait de « contaminer les jeunes esprits qui le liraient ». Eh bien, critiques victoriens, accrochez vos ceintures et préparez-vous à affronter Dorian Gray - Le Portrait interdit de Nicole Audrey Spector : encore plus torride, obscène, excitant, brûlant et moralement corrompu que l’histoire originale d’Oscar Wilde ! Redécouvrez ce célèbre roman qui retrace la déchéance morale d’un jeune et beau Londonien séduit par l’art et la beauté, ainsi que sa poursuite effrénée et cruelle du plaisir. Rencontrez l’artiste Rosemary Hall, suivez-la dans sa chute inexorable due à son désir charnel pour l’inoubliable Dorian Gray – un conte à la fois familier et nouveau grâce à l’introduction d’un érotisme savamment dosé dans l’un des romans les plus appréciés au monde. Mélange de débauche victorienne à l’ancienne et d’érotisme décomplexé du XXIe siècle, ce classique habilement imprégné de sexe vous donnera envie d’en lire d’autres !

 

Mon avis :

 

J'ai reçu ce roman et j'avais hâte de le découvrir. J'ai adoré Jane Eyrotica qui nous proposait une version érotique du célèbre roman de Charlotte Brönte. Nous retrouvions l'histoire d'origine mais avec des scènes sensuelles en plus. 

 

Je m'attendais donc à une romance érotique dans Le Portrait interdit. Le début commençait plutôt bien et m'a immédiatement rappelé le film. Je n'ai malheureusement jamais lu le classique mais j'étais tombée sous le charme de l'adaptation de Oliver Parker sorti en 2009.

Dans le Portrait interdit, Nicole Audrey Spector a modifié plusieurs éléments. En effet, le peintre est devenue une femme : Rosemary et Lord Henry, l'homme qui corrompt Dorian Grey également : Helen. 

Le début, les 45 premières pages plus exactement m'ont plu. Nous découvrons que la peintre, Rosemary est amoureuse de son modèle et lorsqu'elle le présente à son amie Helen, celle-ci commence immédiatement à lui faire du charme. Nous retrouvons également le récit d'origine puisque Rosemary termine le célèbre portrait de Dorian Gray.

 

Malheureusement, juste après, tout bascule. La première scène de sexe m'a franchement dégoûtée. J'ai lu et aimé plusieurs livres érotiques sortis récemment mais impossible de qualifier ce roman comme tel. Cette fameuse scène est trash et tellement vulgaire qu'elle m'a ôté toute envie de lire la suite...

 

Pour conclure, si vous recherchez un roman érotique, avec de la sensualité, passez votre chemin... Ceci n'est que mon avis donc si vous êtes curieux et loin d'être sensible, ne laissez pas ma chronique vous empêcher de vous faire votre propre opinion. 

Pour ma part, je vais plutôt essayer de lire le roman d'origine car l'histoire m'a toujours intéressée. Je m'excuse auprès de l'Agence Gilles Paris et MA Editions pour cette chronique très brève, malheureusement, je ne peux pas aller plus loin.

Commenter cet article

Elodie 26/07/2013 09:34


je ne suis déjà pas fan de ce genre, alors là ça dégoute tout simplement...

grey 25/07/2013 22:15


On m'a pourtant dit grand bien de ce roman... il parait que les scène sexuelles font saliver.

Megworld 25/07/2013 22:40



t'es bête XD 



Lola 25/07/2013 22:08


Franchement, t'es nuche ^^ 


C'est pas non plus terrible ^^

Megworld 25/07/2013 22:35



personnellement j'ai trouvé ça trop vulgaire, après ça n'engage que moi... ça reste un avis personnel 



Phebusa 25/07/2013 22:06


Je comprends qu'il ne t'ait pas plu... il y a une différence entre érotique et porno quand même ! Je passerai donc mon chemin comme tu l'as conseillé lol.

Megworld 25/07/2013 22:43



pour moi c'est trop hard pour de l'érotisme mais après tout, chacun sa vision, c'est assez subjectif. En tout cas on est très très très loin de la trilogie fifty shades ou de Dévoile-moi et des
autres romances érotiques du moment. Là c'est... très très cru... :(