Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Megworld

http://www.editionsmilan-macadam.com/files/2014/02/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2014-02-06-%C3%A0-12.45.37-300x439.png

Editions Milan - Collection Macadam - 9 avril 2014 - 471 pages - 15,90 euros

 

Résumé de l'éditeur :

 

La Terre est ravagée. Balayée par les radiations solaires. Les survivants se sont réfugiés sous terre et vivent dans des conditions très difficiles mais il existe un paradis : Eden West. Une bulle luxuriante au coeur de l’enfer. Owen a été sélectionné pour y vivre, c’est une chance incroyable pour lui ! Mais cet Eden se révèle trompeur… Owen découvre rapidement avec ses nouveaux amis qu’un terrible secret menace le monde et qu’une seule personne peut le sauver : lui !

 

Mon avis :


"Atlantide : le code perdu" est présenté comme une dystopie. Le contexte est en effet celui d'un roman d'anticipation : la Terre a été endommagée par les radiations solaires et les hommes vivent désormais soit sous des dômes gigantesques, soit sous terre. Pourtant, petit à petit, "Atlantide : le code perdu" glisse vers le roman d'aventure et le fantastique. Ce premier tome a été une jolie découverte. Malgré quelques longueurs, notamment vers le milieu du livre, l'univers créé par Kevin Emerson a piqué ma curiosité et m'a donné envie de lire la suite. 


Au début de l'histoire, nous apprenons que notre héros, Owen, a remporté un concours. Il a gagné un séjour dans le prestigieux camp de vacances à Eden-Ouest, sous l'un des dômes. L'adolescent qui a toujours vécut sous terre avec son père découvre alors un monde radicalement différent du sien et peine à se mêler aux autres jeunes, des cryogénisés pour la plupart, nés à une époque où la vie sur Terre était encore possible. Dès son arrivée au camp, Owen manque de se noyer et s'en sort de justesse, avec des plaies inquiétantes au cou. Lilly, une jeune assistante de baignade lui apprend alors qu'il est resté dix minutes sous l'eau et qu'il ne doit en parler à personne. Owen remarque rapidement des changements en lui. Alors que son médecin lui interdit toute baignade, l'adolescent est attiré par l'eau et va faire une énorme découverte. 

Le titre est malheureusement très évocateur et gâche un peu le suspense mais l'univers créé par l'auteur m'a fascinée. Kevin Emerson a détourné à sa manière, le mythe de l'Atlantide et l'a transposé dans le futur. Ce premier tome est surtout introductif et centré sur le personnage d'Owen, les révélations n'arrivant qu'à la fin.


Tout au long du roman, l'auteur se focalise sur son héros pour le faire évoluer, aussi bien physiquement que mentalement. Le Owen du début n'a plus rien à voir avec celui du dernier chapitre. En effet, en arrivant à Eden-Ouest, Owen est solitaire et réservé. Son tempérament calme fait de lui la victime de Sangsue, un jeune cryogénisé qui se prend pour le chef du dortoir. Au fil des pages, Owen va prendre de l'assurance, il va devenir plus entreprenant et s'imposer en leader. Encore une fois, je trouve qu'il n'y a pas assez de romans "young adult" écrits du point de vue d'un personnage masculin. Pourtant, j'appréhende toujours ces lectures car parfois, les garçons peuvent être encore plus niais que certaines héroïnes! Ce n'est pas le cas ici. Owen est un personnage bien campé. Même s'il est amoureux de Lilly, la romance ne prend jamais le pas sur l'histoire. 

Du côté des personnages secondaires, Owen a des alliés mais aussi des ennemis. L'auteur va souvent nous surprendre et nous destabiliser par de nombreux retournements de situation. Tout au long de l'histoire, alors que Owen découvre sa vrai nature, le doute plane. On se demande pourquoi certains adolescents changent, pourquoi d'autres disparaissent et si tout cela fait partie d'un plan... 

Toutes ces interrogations vont parfois créer une impression de piétinement, comme si l'histoire stagnait. J'ai à quelques reprises, trouvé que ce premier tome manquait d'action. Kevin Emerson a prit le temps de nous présenter son univers complexe sans nous embrouiller et c'est un bon point mais j'espère que le second tome ne souffrira pas des mêmes défauts.


Pour conclure, "Atlantide, le code perdu" est un premier tome captivant, entre dystopie et aventure, destiné aussi bien aux hommes qu'aux femmes. Je remercie Elodie et les éditions Milan pour cette lecture. 


3,5/5

 

 

      Sans-titre.png

 

- Le code perdu est le premier tome d'une trilogie 

- Pas encore de dates de parution française pour les autres tomes

Commenter cet article

Elodie 16/06/2014 14:32


Je suis totalement fan de la couverture ! Il me tenterai bien celui ci